Conjoncture économique

  • © reserved

Conjoncture économique us

Croissance économique
Bien que la reprise soit plus lente que prévue, les Etats Unis observent une croissance de près de 2 % depuis deux ans.La FED prévoit une croissance du PIB entre 2.2 et 2.7% pour 2012.

Marché de l’emploi
Le taux de chômage reste à un niveau élevé pour ce marché mais régresse depuis le dernier trimestre 2011, atteignant 8.1% en mai (9% en mai 2011) : 12.7 millions d’Américains sont toujours à la recherche d’un emploi.

Consommateurs U.S
L’indice de confiance des consommateurs est en très léger recul passant de 70.2 points en mars à 69.2 points en avril, la faute à un pessimisme conjoncturel et à un manque de visibilité à long terme.
Le marché immobilier est toujours impacté par la crise des sub-primes. Selon le Case Shiller Home Price Indices, le prix des logements a néanmoins augmenté de 0.2% entre février et mars mais reste à des niveaux inférieurs à ceux de l’année passée (–2.6% par rapport à mars), l'indice est inférieur de 34,4 % à son pic de 2006.). Néanmoins, les investissements immobiliers pour la revente ou la location sont en hausse.

Malgré tout, la baisse du prix de l’essence (-2.6% en avril) ainsi qu’un accès facilité au crédit expliquent en partie la reprise de la consommation des ménages depuis octobre avec une croissance moyenne mensuelle de 0.3%. Celle ci se poursuit avec une augmentation de 0.8% en février 2012. 

Indices boursiers
Le cours du Dow Jones, en hausse depuis janvier, est un indice supplémentaire de la reprise de l’économie américaine en 2012 (+15% en six mois). La crainte de la récession en Europe a néanmoins des effets négatifs sur le Dow comme le prouve l’engagement d’Obama auprès des nations européennes pour trouver une solution à cette crise profonde.

Taux de change €/$
En mai 2012, l'Euro affiche son taux le plus bas depuis juillet 2010, à $1.24 alors que son cours était stable à $1.30 depuis janvier. Cette situation favorise donc l’augmentation des flux d’Américains vers l’Europe.